Start up définition : qu’est ce qu’une startup ?

start up définition

Une start up (ou startup) est une entreprise innovante avec un business model à fort potentiel de croissance. Elle propose des services ou produits innovants le plus souvent orientés sur l’univers du digital. Voyons plus en détails la définition des ces entreprises numériques inspirée du modèle de la Silicon Valley !

L’utilisation du terme startup est de plus en plus récurrente. Si un engouement autour de cette dernière est à noter, ce concept n’a pourtant pas été créé récemment. Cependant, il a connu une croissance fulgurante, notamment avec le développement des nouvelles technologies. Les jeunes talents s’y intéressent donc et désirent casser les codes classiques en testant librement des actions économiques innovantes.

La définition d’une startup

Le terme startup est issu du vocabulaire anglais pouvant se traduire par jeune pousse. Ce concept met en exergue le niveau de maturité d’une société. Bien qu’il semble s’agir d’une nouvelle notion, elle a fait son apparition depuis quelques années et a pris de l’ampleur dès 1920.

Cet engouement pour la startup s’est très rapidement répandu en 1990 en France. L’ancrage de celle-ci est d’ailleurs l’un des caractères qui la différencie des autres formes de société. Il faut savoir que les startups misent sur une véritable motivation et un affranchissement de toutes ces normes strictes qui encadrent le fonctionnement d’une entreprise ordinaire.

De ce fait, l’état d’esprit des startups plaît énormément. Il s’agit d’ailleurs de la raison de son expansion. Les jeunes apprécient le fait de développer leur structure grâce à l’innovation et la créativité, tout en rejetant les codes stricts des firmes.

Les caractéristiques d’une startup

Les startups représentent une phase intermédiaire dans la croissance d’un projet. Ce type d’entreprise a pour mission de vous procurer tous les moyens nécessaires pour le développement rapide de votre société sur le marché. Cette firme propose et édifie des stratégies, et des modèles d’affaires aussi solides que performants.

La particularité de ces business models réside dans le fait qu’ils peuvent être utilisés et améliorés par d’autres personnes. Elle s’axe sur l’innovation. De ce fait, elle propose des services différents à sa clientèle et un style de lancement, de développement et de distribution de nouveaux produits. En somme, le business plan adopté doit être créatif, innovateur, industrialisable, et surtout, réalisable sur une grande échelle, aussi bien à l’interne qu’à l’externe.

Une autre caractéristique de cette dernière réside dans son moyen de financement. Il faut dire que celui-ci se résume à des levées de fonds organisées. En effet, en tenant compte des statistiques, il est constaté qu’environ 25 % des startups disposent d’un capital à risque. Cela signifie qu’elles ont les fonds nécessaires à la création de l’entreprise. Ce capital peut couvrir également les besoins immédiats de l’entreprise et de sa survie.

Les 75 % restants comptent sur les aides financières institutionnelles qui ont la vocation de venir en aide aux startups et les fonds d’investissement. Elles comptent aussi sur les business angel qui sont en réalité des personnes physiques qui décident de soutenir ce type de société. Enfin, elles se diffèrent des autres par l’usage de nouvelles technologies. En outre, la majorité des startups optent pour le marché de la santé, du numérique, celui de la biotechnologie ou de l’environnement.

Lorsque l’étape de recherche de la startup prend fin, il existe deux issues possibles. Dans le meilleur des scénarii, elle peut s’intégrer facilement à un groupe et se développer au point de faire partie des firmes importées. Il peut également arriver qu’elle disparaisse tout simplement, car son projet n’a pas abouti.

VOIR AUSSI : Les étapes pour créer une start-up

Les raisons et le processus de création d’une startup

Les startups misent sur la créativité. Ce critère associé à d’autres facteurs permet le développement rapide d’une société. Par ailleurs, cela permet d’innover constamment (ce qui est nécessaire au moment du démarrage et de l’évolution) et d’éviter toute sorte d’inactivité au sein de celle-ci. Outre cela, si au sein des autres types de sociétés, les codes sont stricts et le vouvoiement nécessaire, les startups se veulent plus libres.

Le chef d’entreprise et les employés se tutoient. L’objectif de cette familiarité est de rendre plus faciles les échanges, de briser les règles conventionnelles et d’améliorer les relations entre employeur et employés. Elles présentent également une simplicité en leur sein. Cette dernière se caractérise par la flexibilité des heures de travail et les codes vestimentaires assez décontractés.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, cette abolition des règles favorise l’instauration d’une ambiance très motivante et plus productive. Cela permet de rendre meilleur le rendement. Avant de procéder à la création d’une startup, il est essentiel de trouver une idée innovatrice adaptée à la cible.

Ensuite, il vous faut procéder à une étude du marché. Elle devrait permettre d’appréhender les tendances et de comprendre la demande de la population cible. Vous pouvez la faire via un questionnaire papier ou en version électronique.

Une fois l’enquête achevée, votre positionnement sur le marché sera défini. Les étapes suivantes consistent à opter pour les supports de communication et à établir un planning. De plus, le fonctionnement d’une startup requiert un panel de compétences diverses.

Il faudra donc recruter des collaborateurs spécialisés dans plusieurs secteurs. Une fois cette étape passée, optez pour votre statut juridique et procédez au test de vos produits. Enfin, la dernière phase consiste à trouver un financement.