ARE et création d’entreprise : conditions et méthode de calcul !

Un entrepreneur en création d'entreprise peut bénéficier de l'Aide au Retour à L'Emploi (ARE) proposée par Pole Emploi. Voici les conditions et les règles de calcul pour comprendre quels sont vos droits !

ARE création entreprise

Si vous avez la malchance de perdre votre emploi, il ne faut pas déprimer. Rien n’est perdu, et ça peut être une occasion pour lancer votre projet d’avenir personnel et devenir votre propre boss, alors si c’est ce que vous voulez faire, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières dans le cadre de votre projet avec Pôle emploi. Dans cet article, nous allons expliquer en détail ce qu’est l’ARE, quelles sont les conditions pour en bénéficier et un exemple de calcul de ces cotisations, découvrez-les vite.

Qu’est-ce que l’ARE ?

L’ARE ou allocation de retour à l’emploi sont des sommes qui pourront vous permettre de continuer de bénéficier de vos indemnités chômage tout en travaillant dans votre nouvelle entreprise. Il existe plusieurs cas de figure :

  • Vous n’avez pas du tout de salaire ;

  • vous percevez un salaire ;

  • vous ne connaissez pas la valeur de votre salaire en avance.

Il est à noter que le total de votre salaire cumulé avec l’ARE ne va jamais dépasser votre ancien salaire (celui que vous aviez avant de perdre votre emploi).

pole emploi

VOIR AUSSI : Démarrer une entreprise avec peu de moyens

Les conditions pour bénéficier des allocations chômage et création d’entreprise

Tout demandeur d’emploi qui désirez reprendre ou créer une entreprise a le droit de percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi ARE s’il satisfait les conditions suivantes :

  • Être privé d’emploi involontairement ;

  • justifier une période minimale de travail avec une date de fin de contrat ;

  • maintenir une inscription à Pôle emploi comme demandeur d’emploi ;

  • ne perçoit pas déjà l’ARCE (aide à la reprise ou création d’entreprise).

Le versement de l’ARE s’arrête quand vous trouvez un travail salarié et les conditions diffèrent un peu selon votre âge. Il est à noter aussi que même si le demandeur d’emploi gère sa propre entreprise il doit quand même continuer à s’actualiser au niveau de pôle emploi et en déclarant ses revenus afin de toujours prétendre à l’ARE.

VOIR AUSSI : Monter son entreprise sans apport

Quelles sont les procédures à suivre pour prétendre à l’ARE ?

Si vous êtes entrepreneur d’une start up et que vous recevez déjà l’ARE, vous devez chaque mois continuer à actualiser vos informations à Pôle Emploi et en déclarant tous vos revenus. Si dans le cas contraire, vous ne recevez pas l’ARE, vous devez faire une demande à pôle emploi, et bien sûr être éligible en suivant les conditions que nous avons citées précédemment.

Attention cependant à votre choix de statut juridique pour préserver vos allocations chômage lors de votre création d’entreprise. Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus.

Comment se fait le calcul de l’ARE ?

L’ARE est une allocation à laquelle vous pouvez prétendre et qui est versée chaque mois. Elle est calculée par jour à partir du montant des salaires que vous avez perçu durant les 12 derniers mois qui précèdent votre dernier jour de travail, puis le montant brut trouvé est multiplié par le nombre de jours des mois.

Les primes que vous recevez sont incluses dans ce calcul mais les sommes versées à cause de la rupture de contrat ne le sont pas, donc vous n’aurez pas à compter ce qu’on vous indemne au licenciement, les indemnités de rupture conventionnelle, de préavis, compensation… etc et seulement les salaires qui sont soumis à des contributions d’assurance de chômage sont prises en compte, les autres ne le sont pas.

Tous ces éléments de calculs vont figurer dans l’attestation d’employeur qui va être destinée à pôle emploi, ou sur la déclaration sociale que va transmettre votre ancien employeur aux organismes sociaux.

simulation calcul montant are création d'entreprise aide chômage de pôle emploi

VOIR AUSSI : Comment rédiger un CV sans expérience ?

Simulation : exemple de calcul du montant de l’ARE

Supposons que Manon gagnait 3 000 euros par mois, ensuite elle a malheureusement perdu son emploi, et a commencé à percevoir l’ARE qui vaut 57 euros par jour, ce qui vaut 1710 euros par mois.

Manon va ensuite créer une entreprise et cette dernière va lui permettre de percevoir un salaire de 2 100 euros, elle va quand même continuer à percevoir l’ARE en suivant le calcul suivant :

1710 – 70%

Bénéficier de l’ARE peut être un tremplin pour vous aider à créer votre entreprise plus sereinement. À vous de faire bon usage de cette chance qui vous offerte par Pole Emploi !

Rate this post